mardi 14 octobre 2014

L'avant-dernière chance

"Charles n'eut pas le privilège de recevoir une explication concernant le rapport entre sa soeur, la vessie de son compagnon et la lampe torche, mais prudemment, il préféra ne rien demander."
[L'avant-dernière chance de Caroline Vermalle]


Auteur : Caroline Vermalle 
Edition : Le Livre de Poche Jeunesse
Genre : Jeunesse/Contemporain
Sortie : 2013
 

Quatrième de couverture

A Londres, lors du tournage d'une fiction pour la télévision, Adèle, une jeune stagiaire française, reçoit un texto totalement inattendu et absolument irréel : son grand-père, mort quelques jours auparavant, lui souhaite un joyeux anniversaire... Adèle se remémore alors les événements de ce dernier mois. Son papy, Georges, quatre-vingt-trois ans, les pieds plantés dans son potager, enraciné dans sa bonne vieille terre du Poitou, a subitement décidé de partir pour un tour de France avec son voisin et ami Charles, soixante-seize ans. Sa petite-fille a découvert leur projet et, inquiète pour la santé de son aïeul, lui a fait promettre de lui envoyer des nouvelles tous les jours par texto. Commence alors une drôle de correspondance, tendre et complice, entre le grand-père et sa petite-fille, qui ne se sont pas vus depuis dix ans. Ce beau récit, touchant et juste, mêle à la gouaille des dialogues l'émotion de sentiments qui peinent à se révéler.

 
Mon avis
Ce livre est entré dans ma pal pour en ressortir aussi vite. Aussitôt acheté, aussitôt lu. Il faut dire que j'en avais vu de très bons avis et qu'il était dans ma wishlist depuis quelques temps. C'est lors d'un festival du livre, en Suisse, que j'ai profité de l'acheter et de le faire dédicacer par Caroline Vermalle. Et je dois dire que j'ai passé un super moment en compagnie de la plume de l'auteur et de ses adorables papys, qui, plus d'une fois, m'ont mis le sourire aux lèvres.
 
George, quatre-vingt-trois ans et son voisin Charles, soixante-seize ans décident de s'embarquer dans une folle aventure. Ils s'en vont faire le Tour de France en voiture. Adèle, la petite-fille de George, qui a pour mission de veiller sur lui durant l'absence de sa mère, découvre le pot-aux-roses. Mais, comme elle habite à Londres, elle lui fait promettre de lui écrire un texto tous les jours. Commence alors une belle correspondance entre ces deux êtres qui se connaissent si mal.

J'ai été touchée par tous les personnages. Forcément, Georges est celui qui m'a le plus marqué. C'est un papy adorable, caché sous son air ronchon. Son compagnon de route, Charles, m'a ému par son côté très tendre et on sent tout l'amour qu'il a pour sa femme. Au final, j'ai trouvé qu'on voyait peu Adèle (l'histoire est plus axée sur les papys que sur la petite-fille), mais j'ai tout de même beaucoup apprécié ce personnage. Et une mention toute spéciale à la soeur de Charles, qui saura faire tourner la tête de Georges.
 
C'est un récit très en tendresse et ponctué d'humour que nous offre là Caroline Vermalle. Une histoire qui nous transporte sur ce Tour de France pas comme les autres. On comprend très bien les doutes et les rêves de Georges et Charles et ça en fait un roman réaliste. J'ai vraiment beaucoup aimé la plume de l'auteur et je pense donc continuer à découvrir d'autres de ses romans, notamment L'île des beaux lendemains qui me donne envie depuis pas mal de temps.
 
Il ne faut surtout pas hésiter et foncer dans cette aventure auprès de ces adorables papys, qui nous font rire et nous mettent du baume au coeur. Un roman tout en justesse et en émotion. Foncez!

Note : 8.5/10

8 commentaires:

  1. j'adore l'idée, et en plus vu comment tu en parles...
    il va passer dans ma WL celui-ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu pourras le lire, il est vraiment bien

      Supprimer
  2. Ton avis ne fait que confirmer mon envie de le lire.

    RépondreSupprimer
  3. Tu me fais découvrir ce livre qui m'a l'air vraiment touchant. Je le note^^

    RépondreSupprimer
  4. Il est pas sortie dans une autre édition?? Je connais le résumé mais pas cette couverture.

    RépondreSupprimer

Merci d'avoir laissé un petit mot