mercredi 9 avril 2014

06h41

"Je cherchais à devenir une ombre, un souffleur de théâtre - quelqu'un dont on connait à peine le visage, mais qui vous devient indispensable."
[06h41 de Jean-Philippe Blondel]

Auteur : Jean-Philippe Blondel 
Edition : Pocket
Genre : Roman
Sortie : 2014
 
Quatrième de couverture



Le train de 06h41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme tous les lundis matins. Cécile Duffaut, quarante-sept ans, revient d'un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille et sa situation de chef d'entreprise. La place à côté d'elle est libre. S'y assied, après une légère hésitation, Philippe Leduc. Cécile et lui ont été amants vingt-sept ans auparavant, pendant quelques mois. Cela s'est très mal passé. À leur insu, cette histoire avortée et désagréable a profondément modifié leurs chemins respectifs. Tandis que le train roule vers Paris et que le silence s'installe, les images remontent. Ils ont une heure et demie pour décider de ce qui les attend...

Mon avis
 

Il faut bien l'avouer, c'est la quatrième de couverture qui m'a poussé vers ce livre. Une histoire de retrouvailles entre deux anciens amants, c'est tout à fait un livre qui pourrait me plaire. Oui, sur le papier il avait tout pour lui, mais en vrai, ça ne l'a pas du tout fait. J'en ressors avec un avis très mitigé. Une lecture qui ne m'a pas touché et qui ne restera pas gravée.
Nous suivons altérnativement Cécile et Philippe, deux quarantenaires, qui fûrent amants lorsqu'ils avaient vingt ans. Un matin, ils se retrouvent assis l'un à côté de l'autre, dans le train de 06h41. Durant tout lle trajet ils vont réfléchir à leur histoire, à ce que cela a pu signifier, à ce que cela a pu avoir comme conséquences sur leurs vies. Aux personnes qu'ils étaient et à ce qu'ils sont devenus.
Dès que j'ai vu sur la quatrième de couverture que c'était une histoire sur des retrouvailles, après vingt-sept ans de silence, je me suis dis qu'on risquait de vivre un moment poignant. Et franchement, le soufflé est très vite retombé. Des retrouvailles, pas franchement. Durant la centaine de pages qui composent le livre, nos deux protagonistes ne vont pas se parler, donc pas d'échanges, pas de partages, les non-dits restent non dit. Je n'ai pas très bien compris à quoi tout cela rimait. J'aurais aimé que l'évènement de la fin se déroule tout au début, que ce soit l'entrée en matière de ce livre.
Alors, en ce qui concerne nos personnages, Cécile et Philippe, ils me sont restés assez neutre tout au long du livre. A la limite, j'ai presque trouvé Cécile antipathique et Philippe m'a, par moment, donné un sentiment de pitié. Je n'ai vraiment pas réussi à les apprécier, que ce soit à vingt ou à quarante ans.
Un livre qui annoncait quelque chose de très intéressant, mais dont je ressors avec un avis très mitigé. Pour le moment je n'ai pas envie de me pencher sur un autre ouvrage de l'auteur, malheureusement, car on m'en a dit beaucoup de bien.
 
Note : 6/10

4 commentaires:

  1. Il ne me fait pas trop envie... ^^ Dommage qu'il n'ait pas répondu à tes attentes :\

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il paraissait prometteur pourtant, tant pis :(

      Supprimer
  2. La couverture est très sympa
    dommage qu'il ne soit pas plus intéressant au final

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas tant qu'il n'est pas intéressant, mais il n'est pas du tout tel que je me l'imaginais, tant pis

      Supprimer

Merci d'avoir laissé un petit mot